mardi 22 juin 2021

Vaccin anti-Covid : peut-on faire la deuxième injection sur son lieu de vacances ?

Un plan de vaccination pour l’été sera présenté « dans les prochains jours » par le ministère de la Santé, a indiqué vendredi 28 mai sur France Info, Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement a également confirmé que les approvisionnements en vaccins seraient renforcés dans les lieux touristiques.

Pour autant, le gouvernement conseille de programmer sa deuxième dose au même endroit que la première dose, sauf motifs exceptionnels. En effet, les approvisionnements en doses -même s’ils seront renforcés sur les lieux touristiques- risquent de ne pas suivre par manque de visibilité et d’anticipation des flux des Français pendant l’été.

« Il faut impérativement encourager les Français à se faire vacciner le plus vite possible en juin », indique ce mardi 1er juin, le ministère de la Santé, lors d’une conférence de presse. Et pour cause : les doses ne manquent pas. « On a actuellement 4 millions de doses de Pfizer/BioNTech par semaine, c’est le moment d’en profiter. »

Que faire si votre deuxième dose tombe pendant vos vacances, donc sur un autre lieu que votre domicile ? « Il ne faut évidemment pas renoncer à programmer votre première dose si cela pose un problème pour la deuxième », insiste le ministère de la Santé. En somme, il faut faire au mieux pour privilégier le même endroit pour les deux doses mais si ça n’est pas possible, il ne faut pas repousser la vaccination.

Pour cela, le ministère de la Santé mise sur deux leviers.

– D’abord, en jouant sur une souplesse concernant le délai entre les deux doses. Celui-ci pourra alors être abaissé entre 39 et 42 jours.

– Si malgré cela, cela ne colle toujours pas avec l’agenda de vos vacances, alors la deuxième dose pourra être programmée « exceptionnellement«  sur un autre lieu, ajoute le ministère de la Santé.

Rappelons que la vaccination est ouverte à tous les adultes de plus de 18 ans, sans conditions, depuis le 31 mai. Alors que 26 millions de Français ont déjà reçu au moins leur première dose, l’objectif du gouvernement est d’atteindre les 30 millions à la mi-juin. La vaccination des adolescents pourraient suivre. Après le feu vert de l’Agence européenne du médicament, la Haute autorité de santé devrait se prononcer demain et préciser les modalités de la vaccination des 12-17 ans.

Lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español