mardi 22 juin 2021

Une formule pour lutter contre le braconnage

Les forêts de la wilaya de Bordj Bou Arréridj s’étendent sur une superficie globale de 393 448 ha, dont 81 253 ha boisés, essentiellement, de chêne vert et de pin d’Alep.

Une flore propice à l’évolution de certaines espèces animales cynégétiques, particulièrement le lièvre et la perdrix, qui font baver les braconniers, quitte à provoquer leur extinction, en dépit de la loi 04-07 du 14 août 2004 relative à la chasse. Une loi qui stipule que la chasse est ouverte à tout citoyen algérien réunissant les conditions suivantes : le chasseur doit être titulaire d’un permis de chasse, en cours de validité,
être titulaire d’une licence, être membre d’une association de chasseurs, être couvert par la responsabilité civile en qualité de chasseur et pour sa responsabilité pénale pour l’emploi de l’arme à feu.

La constitution d’associations de chasseurs, avec des formations périodiques, est une nouvelle formule qui vient pour mettre un terme au braconnage, tout en veillant à la préservation de la flore sauvage, notamment, des espèces protégées, le développement du capital cynégétique et le suivi des populations de gibier ainsi que la sensibilisation des chasseurs et la vulgarisation des principes de la chasse.

Chaque association doit prendre toutes les mesures pour la préservation des terrains de chasse amodiés et le développement du patrimoine cynégétique, tenant compte, à titre d’exemple, que 20 à 40% des perdrix disparaissent en hiver. En 2019, quelque 232 chasseurs ont été formés et autant de permis délivrés.

En 2021, le nombre des sites proposés à l’amodiation aux chasseurs est de l’ordre de 58, mais seulement 48 ont été retenus, pour des raisons diverses, sécuritaires entre autres, indique la Conservation des forêts, qui prévoit la formation de cent nouveaux chasseurs durant le premier semestre de l’année en cours. Une formation incluant des cours sur les maladies du gibier, sur le secourisme général, en cas de morsure de scorpion ou de serpent ou autre, et sur la prévention des feux de forêt.

Chaque mois d’avril, une battue à blanc est organisée par des agents des forêts, des membres d’associations et de la fédération de wilaya des chasseurs pour recenser le gibier et agir en conséquence en termes d’autorisations de chasse.

L’article Une formule pour lutter contre le braconnage est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español