vendredi 25 juin 2021

Tous Anti-Covid Signal et Carnet : le pass sanitaire arrive le 9 juin

Cédric O a dévoilé ce mardi 25 mais dans le journal Le Parisien, tous les détails des nouveaux outils numériques qui vont accompagner la vie des Français dans les prochains mois.

Deux nouveaux outils seront proposés dans l’application Tous AntiCovid :

>> Tous AntiCovid Signal, un carnet de rappel numérique, sera déployé le 9 juin pour l’ouverture des salles de sport et des restaurants et bars (à l’intérieur).

>> Tous AntiCovid Carnet, déployé aussi le 9 juin, servira de pass sanitaire. Il permettra de centraliser le certificat de vaccination et/ou la preuve d’un test PCR ou antigénique négatif et/ou un certificat de rétablissement du Covid-19. Il sera obligatoire pour assister à certains événements (voir ci-dessous). Dès le 29 mai, l’Assurance maladie mettra à disposition de tous les vaccinés leur certificat de vaccination sous forme d’un code QR. Ils pourront le télécharger sur Attestationvaccin.ameli.fr ou appeler leur caisse.

Tous AntiCovid Signal pour aller au restaurant ou à la salle de sport

En plus du pass sanitaire, l’application TousAntiCovid sera dotée d’un cahier de rappel numérique dès le 9 juin, jour d’ouverture des salles de sport. C’est aussi à partir de cette date que les restaurants et cafés pourront accueillir en salle des clients avec une jauge fixée à 50 %. Rappelez-vous, à l’automne dernier, les clients étaient invités à laisser leurs coordonnées par écrit pour être contactés en cas de contamination d’un client présent au même moment. Désormais, si la version papier sera toujours possible, la version numérique, baptisée TousAntiCovid Signal, sera également possible.

Comment ça marche ? Concrètement, les établissements présenteront à leur entrée une affiche avec un QR code. Ainsi il suffira de scanner ce code barre avec son téléphone via l’application TousAntiCovid. La date et l’heure de votre entrée dans le restaurant ou la salle de sport y seront enregistrées. Si un autre client et utilisateur de l’application TousAntiCovid présent en même temps que vous se révèle positif au Covid-19 dans les jours suivants, une alerte orange vous sera envoyée sur votre téléphone avec une incitation pour vous faire tester rapidement. Si trois personnes ou plus sont présentes au même moment, alors les autres personnes ayant côtoyé ce lieu seront considérées comme exposées et l’alerte sera rouge, avec comme consigne de s’isoler et de se faire tester.

Où aurez-vous besoin de vous signaler ? « Il ne sera pas nécessaire d’utiliser un cahier de rappel classique ou numérique en terrasse ou au cinéma », souligne au Parisien, le cabinet du secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, Cédric O. « Nous avons ciblé les espaces clos mal aérés où le port du masque n’est pas continu et où le virus peut se transmettre à plus de 5 m de distance, ainsi que plusieurs heures après le départ d’une personne infectée. »

« Ces codes QR sont totalement anonymes et ne permettent ni de retrouver le nom ni l’adresse des lieux. Les clients et les professionnels ne seront pas montrés du doigt si un cluster se forme dans un établissement. L’objectif est de tout faire pour qu’il n’y ait pas de rebond de l’épidémie durant cette période transitoire et que l’on puisse reprendre en sécurité le cours normal de nos activités dès la fin juin », a par ailleurs rassuré Alain Griset, le ministre délégué aux PME

TousAntiCovid Carnet : comment ça marche ? 

L’application TousAntiCovid-Carnet permettra à terme à son utilisateur de disposer de 3 types de certificats : le certificat de test négatif, le certificat de rétablissement de la Covid-19, et le certificat de l’attestation de vaccination.

Les résultats de tests RT-PCR et antigéniques seront certifiés afin de pouvoir être authentifiés via un QR code. Il suffira donc de le présenter lors des déplacements ou voyages. Une application de lecture appelée TousAntiCovid Verif, équipera les entités autorisées à vérifier les certificats (compagnies aériennes, police, douanes, etc.), qui pourront ainsi lire les informations de TousAntiCovid Carnet.

Les documents pourront aussi être numérisés et stockés sur l’application, et être disponibles en format PDF et papier.

La France s’inscrit ainsi dans une démarche européenne dont l’objectif est de permettre la circulation des personnes entre les pays de l’Union européenne. Mais aussi et surtout de limiter les risques de transmission du virus entre les territoires et durant les temps de transports. L’objectif est de pouvoir l’utiliser en France, mais aussi dans les autres pays de l’Union européenne et « à terme, hors des frontières de l’UE », a précisé le 19 avril dernier le gouvernement. « L’objectif est de rendre la vérification des certificats interopérable au niveau européen avant le 17 juin, puis plus largement à l’international autour de standards communs. »

Où sera-t-il demandé ? En plus de son utilité pour voyager, ce pass sanitaire permettra d’accéder à des établissements ou des rassemblements qui accueillent plus de 1 000 personnes. Dans le domaine culturel, il sera ainsi demandé pour accéder aux théâtres, salles de spectacle, festivals (assis ou debout) en plein air. Ce pass sanitaire permettra aussi d’entrer dans les salles de conférences, les salons et foires d’exposition accueillant 1 000 personnes. Mais aussi dans les établissements sportifs couverts (stades) ou encore sur les bateaux de croisière.

En revanche, il ne sera pas demandé pour les activités du quotidien, donc pas pour entrer dans les musées, les cinémas, les zoos, les commerces…

Comment fera-t-on pour enregistrer un résultat de test ou un statut vaccinal sur l’appli ?

Chaque Français a accès à ses certificats de tests RT-PCR et antigéniques négatifs et positifs

  • Le certificat sera remis en main propre pour les versions papier par les personnels de santé ainsi que les laboratoires
  • Il sera de plus disponible en version numérique sur la plateforme dédiée sidep.gouv.fr.

Concrètement, pour la version numérique, après avoir fait un test RT-PCR, l’utilisateur recevra son résultat par sms. Il pourra ensuite cliquer sur un lien sécurisé afin d’obtenir un mot de passe, valable pendant 5 minutes. Grâce à ce mot de passe, il pourra se connecter à la plateforme sidep.gouv.fr afin d’importer son résultat directement dans l’application TousAntiCovid, ou flasher le QR code.

Les attestations produites lors de l’acte de vaccination peuvent elles aussi être intégrées à TousAntiCovid Carnet.

Un dispositif d’assistance téléphonique gratuit est mis à la disposition des utilisateurs 7j/7, de 9h à 20h au 0800 08 71 48.

Comment être prévenu si l’on croise un malade via l’appli TousAntiCovid ?

L’idée première de l’application TousAntiCovid est de pouvoir prévenir -via une notification- les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif. Concrètement, l’application permet à un utilisateur de savoir s’il a croisé une personne positive au COVID-19, au moyen de la fonction Bluetooth du téléphone. Ces « cas contact », qui ont croisé une personne positive à moins d’un mètre pendant au moins 15 minutes, sont invités à être testés et isolés. Et en cas de test positif, l’utilisateur reçoit un code qui lui permet de se déclarer porteur du virus à son tour sur l’application. Les données seront « pseudonymisées » et supprimées au bout de 14 jours.

Comment télécharger les attestations de déplacement sur TousAntiCovid ?

L’attestation de déplacement est désormais obligatoire entre 21h (couvre-feu) et 6h du matin.

L’attestation de déplacement (confinement et couvre-feu) est téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur : téléchargez l’attestation de déplacement.

>> Si vous ne l’aviez pas téléchargée, l’application est disponible et téléchargeable gratuitement sur Play Store et sur App Store.

Quelles sont les autres fonctionnalités de TousAntiCovid ?

  • Avec Anti Covid, l’utilisateur devait activer l’application une fois. Le problème c’est qu’elle tournait en arrière plan en permanence, cela usait la batterie. Désormais, il suffit d’activer soi-même manuellement Anti-Covid avant d’entrer dans lieu bondé, comme les transports en commun, un centre commercial, son entreprise, etc.
  • L’application propose un certain nombre d’informations sur la situation sanitaire. Il est ainsi possible d’accéder aux chiffres clés quotidiens de l’évolution du Covid-19 en France (taux d’incidence, taux d’occupation des lits…).
  • Avec une déclinaison régionale et départementale des données : des informations en temps réel sur la circulation du virus dans sa région, son département, sa ville. Pour cela, il faut que l’utilisateur se géolocalise de lui-même (l’application ne le permet pas d’emblée afin de ne limiter son caractère intrusif).
  • Une carte interactive des lieux de dépistage.
  • L’application indique à l’instant T le nombre d’utilisateurs enregistrés, le nombre de QR codes pour les tests positifs et le nombre d’alertes envoyées.

Enfin, le gouvernement met à disposition deux outils numériques supplémentaires : une carte interactive des laboratoires et points de prélèvement sur le territoire national, est accessible sur depistagecovid.gouv.fr et des conseils personnalisés pour agir conte le virus, se protéger et la marche à suivre si l’on est contact ou contaminé sur mesconseilscovid.gouv.fr.

L’application est-elle obligatoire ?

L’application Tous Anti-Covid fonctionne sur la base du volontariat. Elle n’est pas obligatoire et peut être désinstallée si l’utilisateur le souhaite. Pour autant, elle n’est efficace que si un grand nombre de personnes y est connecté. Dans l’idéal, au minimum 60% de la population, selon une étude de l’université britannique d’Oxford.

Cédric O a rappelé ce 22 octobre, lors de la présentation de Tous Anti-Covid, l’intérêt de télécharger cette application, « un geste barrière supplémentaire » qui permet d’être averti si l’on croise une personne positive. Mais souligne-t-il, ce geste simple, n’est utile que si nous sommes nombreux à le faire. « Nous avons besoin de vous. Toutes les garanties ont été prises. Téléchargez-la et activez-la dès que vous allez dans un lieu ouvert au public. »

Est-ce une application de traçage numérique ?

En réponse aux critiques sur l’atteinte à la vie privée, le code source – mis à jour – de l’application a été publié par le gouvernement.

Rappelons par ailleurs que la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) avait donné son feu vert à StopCovid. Le 27 mai 2020, l’Assemblée nationale et le Sénat ont voté la mise en ligne de l’application. Afin de garantir la liberté, la sécurité et l’anonymat des français, l’application s’appuie sur 4 principes clés :

Respect de la vie privée

StopCovid utilise le signal bluetooth pour détecter un smartphone à proximité. La géolocalisation n’est pas utilisée, l’application ne peut donc pas tracer les déplacements.

Anonymat
L’application StopCovid est complètement anonyme. Elle génère seulement des pseudonymes (crypto-identifiants éphémères) qui ne sont pas associés à l’identité de l’utilisateur. Personne, pas même l’Etat, n’a accès à l’identité des utilisateurs.

Transparence
Les codes sources de l’application et la documentation ont été diffusés en open source, tout le monde peut y avoir accès.

Temporaire
StopCovid n’a pas vocation à perdurer après la crise sanitaire. Il s’agit uniquement d’un outil pour lutter contre cette épidémie et un cadre réglementaire est fixé en ce sens par décret.

Lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español