jeudi 24 juin 2021

Société de maintenance industrielle de Skikda : L’incroyable mue d’une entreprise citoyenne

Les célébrations du 30e anniversaire de la création de la Société de maintenance industrielle de Skikda (Somik), une filiale de Sonatrach, ont permis, entre autres, d’exposer la situation de cette entreprise que d’aucuns prédestinaient à une liquidation certaine, sans parler de certains déboires judiciaires qui l’avaient ébranlé en 2008.

Aujourd’hui, et selon les explications fournies par ses cadres, la Somik se targue désormais d’assurer un chiffre d’affaires dépassant les 5,5 milliards de dinars contre les 1,5 milliard qu’elle parvenait à assurer il y a une dizaine d’années seulement.

Cette embellie financière n’a d’ailleurs pas tardé à se répandre sur l’environnement immédiat de l’entreprise qui reste l’un des plus grands pourvoyeurs en matière d’emplois dans la ville de Skikda.

C’est d’ailleurs ce que confirme Mohamed Djamel Lakehal, son PDG qui lors d’un échange avec la presse locale révèlera qu’en «1991, année de sa création, l’entreprise n’employait que 220 agents.

Aujourd’hui, nous sommes 3500 agents, donc en matière de nombre d’employés, nous sommes la plus grande entreprise au niveau de la wilaya de Skikda», explique le PDG avant de mentionner le rôle citoyen de la Somik qui, il est vrai, reste l’une des plus actives en matière d’implication dans la vie sportive et sociale de la ville de Skikda. «A nous seuls, nous accueillons 200 jeunes stagiaires apprentis des centres de formation professionnelle», ajoute M. Lakehel.

Avec l’entreprise portuaire de Skikda, le label Somik reste lui aussi connoté au club phare de Skikda, la JSMS en l’occurrence. Un contrat de sponsoring a d’ailleurs été signé avec ce club pour l’aider à mieux évoluer parmi l’élite du football national.

L’implication directe de la Somik dans son environnement ne se limite pas à ces aspects. Elle est souvent sollicitée pour apporter son aide financière ou technique.

D’ailleurs, à l’avènement de la pandémie de la Covid-19, la Somik n’a pas tardé à répondre positivement aux doléances du directeur de l’ancien hôpital de Skikda pour assurer la maintenance des équipements nécessaires à la bonne prise en charge des malades.

Aujourd’hui, et même si la grande majorité de son plan de charge est assuré par l’entreprise mère, Sonatrach, la Somik entend néanmoins diversifier sa clientèle et entend même exporter son savoir-faire.

L’article Société de maintenance industrielle de Skikda : L’incroyable mue d’une entreprise citoyenne est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español