mercredi 23 juin 2021

Se faire bronzer le périnée, est-ce que ça a vraiment un intérêt ?

Si vous êtes adepte d’Instagram, vous n’avez pas pu échapper à « la » tendance bien-être du moment : se faire bronzer le périnée. Oui, vous avez bien lu : popularisé par l’influenceuse américaine Meagan Whitson, le « perineum sunning » consiste à exposer ses parties intimes aux rayons UV en adoptant la posture de yoga du bébé heureux – concrètement, il s’agit de s’étendre sur le dos, de lever les jambes et de saisir ses pieds dans ses mains. Complètement nu, évidemment.

Sur les réseaux sociaux, les photos estampillées #perineumsunning se multiplient, et la pratique semble prise très au sérieux : la papesse du mouvement, Meagan Whitson, explique même à ses 30 000 abonnés que le bronzage du périnée est une pratique ancestrale (« issue du taoïsme« ) qui « booste le système immunitaire« , « aide à mieux absorber la vitamine D« , « lutte contre les virus et les bactéries » et « améliore le sommeil« . « 30 secondes de soleil sur votre anus, c’est l’équivalent d’une journée entière de soleil sur votre corps » soutient-elle, manifestement convaincue.

Cancer de la peau et coup de soleil intime

Oui, mais voilà. Primo, on s’en doute, aucune étude scientifique ne confirme les potentiels bienfaits du « perineum sunning ». Pire : cette pratique « ancestrale » n’est pas non plus mentionnée dans les principes du taoïsme.

Deuzio, se faire bronzer le périnée peut avoir des conséquences très sérieuses sur la santé : interrogées par nos confrères du magazine Allure, les Dr. Gretchen Frieling et Heidi Prather (qui sont dermatologues aux États-Unis) soulignent que « la peau au niveau de l’anus et de la vulve est très fine, et elle n’est quasi-jamais exposée aux rayons UV : le risque de carcinome ou de mélanome est donc réel !« 

Sans oublier le risque d’attraper un coup de soleil bien mal placé… Pas question, donc, d’exposer son anus et/ou sa vulve aux rayons UV pour « faire le plein d’énergie » ou « se reconnecter à son soi profond« . À la place, on peut s’essayer à la méditation en pleine conscience (au soleil, pourquoi pas, mais sans oublier la crème solaire).

À lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español