mardi 15 juin 2021

Reprise des vols de et vers Algérie : Les modalités de voyage fixées

La décision d’ouverture partielle des frontières dès le 1er juin, approuvée par le Conseil des ministres, est soumise à des mesures strictes. Les conditions d’organisation de cette ouverture ont été fixées à l’issue des recommandations du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie.

Le communiqué attendu des services du Premier ministère, publié hier, donne les détails des dispositions fixant les modalités opérationnelles nécessaires liées à cette ouverture, notamment les conditions auxquelles doivent se soumettre les voyageurs, le nombre de vol et les villes concernées.

Ainsi, trois vols hebdomadaires de et vers la France seront assurés par la compagnie Air Algérie, à raison de deux vols de/vers Paris et un vol de/vers Marseille, en plus d’un vol hebdomadaire qui sera assuré de et vers la Turquie (Istanbul), l’Espagne (Barcelone) et la Tunisie (Tunis), selon le communiqué.

Dans un premier temps, seuls les aéroports d’Alger, Oran et Constantine sont autorisés à accueillir les passagers à l’arrivée ou en partance de ces destinations. «Ces mesures ont été arrêtées lundi par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus et l’autorité sanitaire, et sur instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune», souligne la même source.

Au plan sanitaire, il est exigé de tout voyageur, selon les recommandations du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, la présentation d’un test RT/PCR négatif à l’embarquement d’un délai ne dépassant pas les 36 heures, un billet de voyage valide, l’obligation de remplir la fiche médicale avec les informations demandées et s’acquitter préalablement des liés à la mise en quarantaine obligatoire, à laquelle doit se soumettre chaque voyageur à son arrivée en Algérie, ainsi que les frais liés au test de dépistage de la Covid-19 prévus par les autorités sanitaires.

Le communiqué précise que «les frais de séjour dans les sites d’hébergement sont à la charge exclusive du passager et ces conditions doivent être impérativement réunies avant l’embarquement».

Et de signaler que «le passager devra se soumettre à un confinement sanitaire obligatoire d’une période de cinq jours au niveau d’un des établissements hôteliers prévus à cet effet, avec un contrôle médical permanent et un test de dépistage à la fin du confinement», lequel sera levé en cas de résultat négatif du test antigénique.

En cas de résultat positif, le confinement est reconduit pour une période supplémentaire de cinq jours, précise la même source. S’agissant des conditions de confinement, une liste des établissements hôteliers, offrant toutes les conditions requises pour le confinement des passagers, est arrêtée conjointement entre les secteurs de l’Intérieur, du Tourisme et de la Santé.

Pour ce qui est des modalités de sortie du territoire national, les passagers demeurent soumis aux seules conditions édictées par les autorités des pays d’accueil pour leur entrée sur leurs territoires, a ajouté le communiqué.

En matière d’information, une large campagne de communication et de vulgarisation est mise en œuvre dès l’ouverture des frontières aériennes pour faciliter les déplacements, poursuit la même source. «La compagnie Air Algérie est chargée de relayer, à travers son site web, toutes les informations complémentaires et précisions nécessaires à la mise en œuvre du dispositif prévu», indique le communiqué.

Et de signaler : «Ces modalités opérationnelles nécessaires à la concrétisation de la décision de réouverture partielle des frontières aériennes s’inscrivent dans l’objectif de préserver la santé des citoyens et les prémunir contre tout risque de propagation du coronavirus (Covid-19).» Et d’ajouter : «Elles sont soutenues par la démarche basée sur la prudence, la progressivité et la flexibilité et restent adaptables en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.» Par ailleurs, le motif impérieux exigé pour avoir l’autorisation de voyager a été supprimé.

Dans ses recommandations, le comité scientifique n’a pas spécifié cette condition de motif impérieux. «Aucune restriction n’a été émise pour les Algériens souhaitant voyager vers l’étranger, qui seront soumis aux dispositions sanitaires spécifiques en vigueur dans chaque pays, ni pour les ressortissants algériens souhaitant rentrer au pays», nous confie-t-on.

L’article Reprise des vols de et vers Algérie : Les modalités de voyage fixées est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español