mardi 15 juin 2021

Rencontres bilatérales algéro-libyennes : La réouverture des frontières examinée

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Kamel Nasri, a évoqué, hier à Alger, avec son homologue libyen, Mohamed Salem Al Chahoubi, la réouverture des postes frontaliers et la reprise des vols Alger/Tripoli ainsi que la remise en service d’une ligne maritime pour le transport des voyageurs et des marchandises.

Lors des rencontres bilatérales ayant regroupé plusieurs ministres avec leurs homologues du gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, dans le cadre du forum économique algéro-libyen, les deux ministres ont insisté sur l’importance du secteur des transports en tant que domaine «vital» pour le renforcement de la coopération économique et commerciale entre les deux pays. Les deux parties ont également mis l’accent sur l’impératif de concrétiser les actions d’une stratégie commune visant à renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays et au profit des deux peuples frères.

Lors de cette rencontre, M. Nasri a mis en exergue «l’importance de promouvoir la coopération bilatérale en matière des transports au niveau escompté», tout en exprimant la disponibilité du secteur des transports et des travaux publics en Algérie à transférer son expérience aux frères libyens. Pour le transport aérien, le ministre a rappelé les accords signés entre les deux pays en 1970, qui seront réactivés à travers l’organisation de 4 vols par semaine au minimum.

S’agissant des postes frontaliers, M. Nasri a fait savoir que l’Algérie œuvrait au développement des zones frontalières d’autant que plusieurs d’entre elles relèvent désormais des wilayas dans le cadre du nouveau découpage administratif. Il a, en outre, évoqué la route reliant le poste de Deb à Ghadamès, dont la partie algérienne est en bon état en sus de celle reliant Djanet à Tin Alkoum, qui fera l’objet d’accords pour la réhabilitation de la partie libyenne. «Des accords pourraient être conclus dans le cadre de ces projets bénéfiques pour les deux pays… Il y a plusieurs entreprises algériennes qui ont activé en Libye et qui disposent d’une expérience technique et de terrain avérée leur permettant de réaliser des projets utiles pour les deux pays», a-t-il souligné.

M. Nasri a précisé que son département «œuvre à la réouverture d’une ligne maritime de transport de marchandises, d’autant que les infrastructures algériennes enregistrent un progrès important permettant d’assurer des services de transport maritime efficaces au profit des deux pays». Il a également évoqué les investissements importants concrétisés par l’Algérie en matière de moyens de transport maritime devant aider les deux pays dans l’acheminement des marchandises tout en s’appuyant sur les capacités importantes de la partie libyenne dans ce domaine.

Concernant les travaux publics, l’Algérie œuvre à la mise en œuvre d’une stratégie d’envergure dans la région sud, englobant l’ouverture de routes et de lignes ferroviaires.

L’article Rencontres bilatérales algéro-libyennes : La réouverture des frontières examinée est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español