samedi 19 juin 2021

Poussée dentaire : âge, durée, conseils

A quel âge ont lieu les poussées dentaires ?

Les dents commencent à se former dans la gencive de bébé dès la phase embryonnaire avec le développement de ce qu’on appelle les bourgeons dentaires dans les os de la mâchoire. C’est en revanche seulement plusieurs mois après la naissance (même s’il arrive qu’un bébé naisse avec une dent !) que les dents vont faire leur apparition dans la cavité buccale. Il n’existe pas de règle universelle quant au moment exact auquel sort la première dent mais on considère qu’elle fait généralement son apparition vers l’âge de 6 mois, parfois un peu avant, parfois un peu après. Mais la poussée dentaire commence bien avant la sortie effective de la dent lorsque les gencives commencent à travailler avant de se percer.

Dans quel ordre poussent les dents ?

Les dents qui apparaissent en premier sont le plus souvent les deux incisives du bas. Suivent ensuite les deux incisives du haut qui apparaissent entre 6 et 12 mois. Pour son premier anniversaire, bébé a donc en règle générale 4 dents. Les incisives latérales font leur apparition entre 9 et 13 mois, puis les premières molaires entre 13 et 18 mois. Puis viennent entre 16 et 22 mois les canines et enfin les secondes molaires entre 24 et 30 mois. A l’âge de deux ans et demi, autour de l’entrée à l’école, l’enfant a donc 20 dents de lait, ou dents “primaires”.

Quels sont les symptômes d’une poussée dentaire ?

Si chez certains bébés l’arrivée des dents passe presque inaperçue, elle est un moment difficile à passer pour une immense majorité d’entre eux. Les petits maux et douleurs passagères ne sont pas rares. Parmi les symptômes les plus fréquents on peut notamment citer :

  • Les joues rouges
  • Les gencives gonflées
  • Une fièvre légère qui n’excède pas 38°
  • Une salivation importante (bébé bave beaucoup !)
  • Un sommeil difficile
  • Un rejet du biberon, un manque d’appétit
  • Des selles un peu molles qui peuvent provoquer une irritation du siège parfois douloureuse
  • Des pleurs plus fréquents, bébé semble inconfortable.

Attention toutefois, il n’est pas rare que l’on ait tendance à mettre n’importe quel symptôme sur le prétexte de “bébé fait ses dents”. Une explication facile qui peut  effectivement être la bonne mais peut aussi cacher une rhinopharyngite ou même une otite. Une consultation s’impose donc en cas de doute ou si les symptômes persistent.

Poussées dentaires : comment les soulager ?

Difficile pour les parents de voir leur bébé a mal aux dent et souffre. Nous, adultes, savons à quel point les douleurs dentaires sont pénibles… et elles le sont tout autant pour un bébé qui dispose en plus de peu de moyens pour exprimer sa douleur et surtout pour se soulager. Il est donc important d’être attentif à son comportement et ses symptômes pour l’aider au mieux à passer ce cap délicat. Il existe heureusement tout un arsenal de solutions à disposition des parents.

  • Le jouet à mordre : Les anneaux de dentition ou les jouets en plastique auront une action mécanique qui peut réellement soulager bébé. Le simple fait de mordre apporte déjà du réconfort. L’idéal est de placer cet anneau au frais pour action analgésique et décongestionnante. Autre possibilité, celle de placer sur la joue de bébé une petite poche adaptée que l’on conserve au réfrigérateur.
  • Le gel gingival : Pranarom, Dolodent, Pediakid, Néobulle, de nombreuses marques proposent des huiles et des gels pour soulager les douleurs liées aux poussées dentaires. Ces produits ont un effet calmant et parfois légèrement anesthésiant, mais c’est surtout l’action de masser doucement la gencive qui apporte un soulagement.
  • L’homéopathie : Camilia (Chamomilla vulgaris 9CH, Phytolacca decandra 5CH, Rheum 5CH), des laboratoires Boiron, est un incontournable à avoir toujours chez soi.
  • Le paracétamol : Si bébé est très douloureux ou présente une légère fièvre, il ne faut pas hésiter à lui donner une dose de doliprane à adapter bien sûr à son poids. Attention à respecter six heures entre les prises.
  • Les câlins : Voilà une solution simple et économique ! Lorsqu’il a mal, bébé a besoin de réconfort alors n’hésitez pas à mettre l’accent sur le portage et les câlins pour le rassurer.

On évite en revanche :  de frotter la gencive avec du sucre ou du pain pour tenter de faire sortir la dent plus vite, de donner trop régulièrement des biscuits en pensant que cela soulage bébé car le risque est surtout de provoquer des caries, de lui mettre un collier d’ambre dont les bénéfices ne sont pas prouvées et avec lequel il existe un vrai risque d’étouffement.

Dents de lait : on commence à brosser dès les premières dents !

L’entretien des dents de l’enfant commence dès la première dent. On ne parle pas encore de brossage pendant 3 minutes 3 fois par jour mais il convient de nettoyer les dents à l’eau, on peut ajouter un peu de dentifrice à partir de six mois, avec une petite brosse adaptée au moins une fois par jour, matin et soir c’est encore mieux. Les bactéries cariogènes qui se développent dans la bouche et s’attaquent aux dents de lait peuvent avoir un impact sur les dents définitives. Cela permet aussi de faire comprendre à bébé que ce geste fait partie de la routine quotidienne des soins et concourt à lui donner de bonnes habitudes.

Lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español