mardi 15 juin 2021

lutte contre la Covid-19 dans la capitale : Affluence des citoyens dans les centres de vaccination

Les polycliniques d’Alger connaissent une affluence des citoyens désirant se faire vacciner contre la Covid-19, en sus des inscrits sur la plate-forme numérique dédiée à cet effet.

A la polyclinique Khalef Abdelaziz des Annassers relevant de l’Etablissement public de santé de proximité (EPSP) de Kouba, l’opération d’accueil des citoyens concernés par le calendrier vaccinal relatif à la lutte contre l’épidémie de la Covid-19 se poursuit, d’autant que le service dédié à cet effet connaît un accueil, au quotidien, des inscrits sur la plate-forme numérique lancée par le ministère de tutelle qui accompagne cette opération. La priorité a été donnée aux personnes âgées et aux personnes souffrant de maladies chroniques, a précisé un membre du staff médical de la polyclinique.

Selon la même source, dès la semaine prochaine, la vaccination des personnes non inscrites sur la plate-forme numérique sera entamée sur recommandations du ministère de tutelle, sachant que les rendez-vous leur seront fixés progressivement, de manière à permettre une meilleure maîtrise de l’opération.

A la polyclinique de Kouba, jouxtant la gare urbaine Ben Omar et en dépit de l’absence d’un espace dédié à l’accueil des personnes désireuses de se faire vacciner contre l’épidémie de la Covid-19, cela n’a pas empêché les nombreux citoyens, selon le personnel exerçant à la polyclinique, de se rapprocher de cette structure de santé en vue de se faire vacciner, avant qu’ils soient orientés par les responsables des lieux vers les polycliniques assurant cette prestation.

Idem pour le centre de santé Boudjemaa Moghni dans la commune d’Hussein Dey, qui se trouve près de l’hôpital Nafissa Hamoud (ex-Parnet), les travailleurs dans ce centre affirment recevoir quotidiennement des dizaines de demandes de citoyens désirant se faire vacciner, notamment les personnes âgées, avant qu’ils soient orientés vers la polyclinique les Sources ou El Afia pour en bénéficier.

Les responsables de ce centre estiment que ces demandes découlent de la prise de conscience dont fait preuve désormais le citoyen, en vue de faire face à cette pathologie et dénote son souci de veiller à son intégrité et à celle d’autrui, appelant toutefois à «la nécessité de maintenir les gestes à même de contribuer à la lutte contre cette épidémie».

La polyclinique des Sources relevant de l’Etablissement public de santé de proximité Bouchenafa Mohamed de Sidi M’hamed connaît aussi une affluence importante de citoyens désirant se faire vacciner, dont certains se disent contents du déroulement de l’opération. «Nous avons reçu toutes les facilités possibles lors de l’enregistrement à l’effet d’obtenir un rendez-vous de vaccination», ont-ils affirmé.

Mme Anissa, venue accompagner sa mère de 75 ans, a affirmé s’être rapprochée du service consacré à la vaccination depuis deux jours et n’avoir rencontré aucune difficulté pour la vacciner aujourd’hui. Les médecins et agents paramédicaux concernés par la gestion de ce service ont assuré que le service fonctionne normalement, soulignant la hausse de la demande et l’affluence des citoyens pour le vaccin. L’opération se poursuit graduellement jusqu’à atteindre l’immunité collective contre la pandémie, à laquelle aspire tout le personnel du secteur de la santé en Algérie, ont-ils ajouté.

Ouverture de six nouveaux centres de vaccination

Le directeur de l’Etablissement public de santé de proximité Bouchenafa Mohamed de Sidi M’hamed, Redouane Fahah, a annoncé que son établissement qui couvre les daïras de Sidi M’hamed et Bir Mourad Raïs (9 communes) «a réussi depuis le début de l’opération de vaccination à adopter un rythme raisonnable» en fonction des lots de vaccins disponibles. «Six nouveaux centres de vaccination ont été ouverts dans les polycliniques relevant dudit établissement assurant plus de 15 000 vaccins AstraZeneca», a-t-il ajouté.

Ces nouvelles structures relèvent des polycliniques d’El Madania, des Sources et Ahmed Aroua de Sidi Yahia, commune de Hydra, et des cliniques de Birkhadem, Aïn Naadja (cité 720 logements) et Saoula. «L’ouverture de ces centres intervient en application des instructions du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, portant intensification de la campagne de vaccination contre la pandémie», a-t-il fait savoir. Le responsable a précisé que depuis le début de l’opération de vaccination en Algérie, près de 9000 citoyens ont été vaccinés dans l’établissement, y compris ceux qui s’étaient inscrits sur la plate-forme numérique dédiée à cet effet, outre les citoyens qui se sont rapprochés des cliniques et polycliniques relevant du territoire de compétence de l’établissement et qui ont été reçus et vaccinés «le plus normalement du monde».

«Les inscrits sur la plate-forme seront contactés jusqu’à la finalisation de l’opération de vaccination de toutes les personnes concernées, avec la mobilisation de tous les moyens nécessaires à cet effet, a-t-il affirmé, soulignant qu’«au niveau de la polyclinique des Annassers, par exemple, une équipe médicale composée de 12 membres parmi les médecins généralistes et le personnel paramédical a été mobilisée, avec le gel des congés des responsables pour la période actuelle, afin de mener à bien l’opération de vaccination, notamment après avoir assuré les lots de vaccins».

L’on relève une «atténuation» du sentiment de peur et des appréhensions qui prévalaient au tout début de l’opération de vaccination en Algérie, chez les différentes catégories de citoyens, a indiqué M. Fahah, qui a tenu à souligner qu’«aucun effet indésirable n’a été enregistré après l’administration du vaccin dont 9000 citoyens ont bénéficié jusqu’à présent» au niveau de son établissement.

L’article lutte contre la Covid-19 dans la capitale : Affluence des citoyens dans les centres de vaccination est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español