mardi 22 juin 2021

«L’islamisme actif en Algérie est différent des courants islamistes dans d’autres pays»

Dans une interview diffusée hier après-midi, par cette chaîne, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé sur plusieurs questions nationales et internationales.

Le président Abdelmadjid Tebboune a accordé une nouvelle interview à un média étranger en l’espace de quelques jours. Après son intervention sur les colonnes de l’hebdomadaire français Le Point, qui a suscité de nombreux commentaires et critiques, le chef de l’Etat s’est confié, cette fois-ci, à la chaîne qatarie Al Jazeera. Dans une interview diffusée hier après-midi, par cette chaîne, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé sur plusieurs questions nationales et internationales.

D’emblée, il affirme que «l’Algérie est ciblée», car «elle refuse toute conspiration contre les pays arabes». «Nous sommes également visés, car nous sommes un pays sans dette extérieure et donc maître de ses décisions et souverain», déclare-t-il, réitérant au passage les positions de l’Algérie concernant la Palestine et le Sahara occidental.

«On veut faire taire la voix de l’Algérie et cela n’arrivera pas», affirme-t-il, encensant à nouveau «l’armée garante de la continuité de la stabilité de l’Algérie». «Celui qui avait prédit la chute de l’Algérie, après la Syrie, s’est complètement trompé», enchaîne-t-il. Evoquant les relations algéro-marocaines, le président Tebboune souligne à nouveau que «l’Algérie n’a pas de problème avec le Maroc».

«C’est ce dernier qui a un problème avec nous», souligne-t-il encore, rappelant que la «question du Sahara occidental est entre les mains du Comité de l’ONU pour la décolonisation depuis quatre décennies». «Les Nations unies considère le Sahara occidental comme une colonie», insiste-t-il.

Abdelmadjid Tebboune précise aussi «qu’auparavant, nous avions de bonnes relations avec le Maroc et les frontières étaient ouvertes malgré la question du Sahara occidental». «Notre position est cohérente et n’a pas changé sur la question du Sahara occidental et nous n’acceptons pas le fait accompli, quelles que soient les circonstances», ajoute-t-il, rappelant que la «République arabe sahraouie est membre fondateur de l’Union africaine».

Libye : «l’Algérie était prête à intervenir»

Evoquant le cas du président sahraoui, Brahim Ghali, qui avait suscité beaucoup de commentaires concernant son retour en Algérie et son hospitalisation à l’hôpital militaire de Aïn Naadja, Abdelmadjid Tebboune précise qu’«il a quitté l’Espagne avec une autorisation de l’Etat espagnol». Concernant la crise libyenne, le chef de l’Etat souligne que l’Algérie a refusé que Tripoli «tombe aux mains des mercenaires».

«L’Algérie était prête à intervenir d’une façon ou d’une autre pour empêcher sa chute. Quand nous avons dit que Tripoli était une ligne rouge, nous l’avons fait sciemment et les concernés ont saisi le message», explique-t-il, précisant que l’instabilité de la Libye a eu des répercussions sur la situation au Mali et au Sahel.

«Des caravanes chargées d’armes lourdes et légères ont été repérées par satellites alors qu’elle se dirigeaient vers la région du Sahel sans être interceptées. De tels actes avaient pour objectif de cerner l’Algérie pour faciliter son infiltration, et c’est pourquoi nous œuvrons à renforcer davantage notre armée», indique-t-il.

Sur le plan interne, Abdelmadjid Tebboune réitère à nouveau ses positions sur le hirak dit «béni» qui, selon lui, «a sauvé l’Etat de la bande», tout en minimisant les marches du hirak qui se sont poursuivies après la présidentielle du 12 décembre 2019.

Evoquant la question de l’islamisme, le président Abdelmadjid Tebboune fait un clin d’œil aux partis islamistes qui pensent pouvoir contrôler la prochaine Assemblée populaire nationale. Selon lui, «l’Algérie s’est débarrassée irrémédiablement de l’islam idéologique». «Le courant islamiste actif en Algérie est différent des courants islamistes dans d’autres pays», estime-t-il. 

L’article «L’islamisme actif en Algérie est différent des courants islamistes dans d’autres pays» est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español