mardi 22 juin 2021

Les Canaris tout proches du dernier carré

Forte de sa victoire en Tunisie (1-0) acquise lors du match aller face à la formation du CS Sfaxien, la JS Kabylie compte bien finir le travail cet après-midi à 17 h au stade du 1er Novembre 1954, afin de valider son billet pour les demi-finales de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF).

Ayant déjà un pied au prochain tour, les Kabyles qui aspirent à préserver leur invincibilité depuis la phase des groupes semblent bien décidés à rééditer le même exploit pour remporter ce derby maghrébin et arracher la qualification qui leur permettra de baliser leur chemin vers une 8e étoile africaine, même si «parler de la coupe de la CAF est trop tôt», estime Denis Lavagne, préférant procéder par étape à commencer par négocier avec vigilance le match contre le Club Sfaxien. C’est dire que ces retrouvailles avec les Tunisiens revêtent une importance capitale pour le représentant algérien dans cette compétition.

Les Jaune et Vert du Djurdjura qui ont eu quatre jours pour recharger leurs accus et parfaire leur préparation partent favoris pour faire le break dans leur jardin de Tizi Ouzou, bien que «rien n’est gagné d’avance», prévient le coach en chef de la JSK qui a tenu à mettre en garde ses joueurs contre tout excès de confiance. «Certes nous avons réussi une belle performance en Tunisie, mais il ne faut pas oublier qu’il reste cette manche retour à jouer. J’ai demandé aux joueurs de rester concentrés jusqu’à la fin et de ne pas sous-estimer cette équipe de Sfax», a considéré Denis Lavagne.

Évoquant les conditions dans lesquelles s’est préparé ce rendez-vous, le technicien français a souligné que tout s’est bien passé. «Tout le monde s’est entraîné depuis mercredi. Pour l’instant tous les joueurs sont aptes pour ce match à part Rezki Hamroune, suspendu pour les deux matchs contre le club sfaxien. On est sur de bons résultats, donc l’ambiance est au beau fixe. Il y a une solidarité et une cohésion dans le groupe. L’équipe a travaillé avec beaucoup d’envie et d’application.

On attend tranquillement le match de dimanche». Lavagne ajoutera à propos de cette confrontation : «On entamera le match avec un avantage d’un but, mais il va falloir essayer, d’entrée, de creuser l’écart et ne pas se contenter de ce score. On n’a pas non plus à prendre des risques et se prendre en contre. C’est un avantage pour nous contrairement aux joueurs sfaxiens qui seront obligés de marquer un but pour égaliser puis deux pour se qualifier, donc ils seront obligés de prendre des risques et laisser des espaces, et ce sera un avantage pour nous.

Cela dit, chaque match est différent, à nous de réitérer la performance faite à Sfax en imposant le jeu et marquer un ou deux buts». Côté effectif, le responsable de la barre technique de la JS Kabylie a précisé que son équipe se présentera au complet puisqu’aucun joueur blessé n’a été enregistré. «Tout le monde est prêt et motivé pour se donner à fond», a-t-il résumé.

Pour l’entraîneur du CS Sfaxien, Hamadi Daou, qui ne s’est pas montré encore vaincu, lors de la conférence de presse commune animée hier à Tizi Ouzou en compagnie de Denis Lavagne, «il reste encore 90 mn à jouer à fond afin de rentrer en Tunisie avec un bon résultat qui calmera la grogne des supporters», déçus par les contre-performances de leur club.

L’article Les Canaris tout proches du dernier carré est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español