lundi 14 juin 2021

La Chélidoine, la plante anti-verrue

Comment reconaître la chélidoine ?

Surnomée « l’herbe à verrues« , la chélidoine pousse dans des endroits humides, non cultivés et principalement grâce à des sols calcaires. De mai à septembre, vous pouvez la reconnaître grâce à ses feuilles vertes irrégulières et arrondies, ou encore ses fleurs jaunes composées de quatre pétales.

Comment utiliser la chélidoine contre les verrues ?

Si cette plante ne possède aucune action contre le virus, elle permet de faire disparaître le kyste de la verrue. Elle dessèche la peau et estompe la lésion petit à petit.

Pour éliminer vos verrues, appliquez son suc orange, localement avec parcimonie, chaque jour sur l’excroissance. Cependant, manipulez-le avec précaution. Évitez tout contact avec les parties saines de votre peau, vos yeux ou encore votre bouche. Les risques de brûlure et d’irritations restent importants, ne les négligez pas.

En fin de saisons, n’hésitez pas à ramasser plusieurs tiges pour les conserver au réfrigérateur dans un sac alimentaire, afin d’éviter d’arriver à cours de chélidoine.

Quelles sont ses autres vertus ?

La chélidoine peut également s’utiliser en homéopathie. Elle améliore la circulation sanguine et aide à diminuer l’hypertension artérielle.

Ses propriétés antimitotiques empêchent la division et la multiplication de certaines cellules. Ainsi, cette plante lutte également contre l’eczéma, les durillons, la teigne et les cors.

Reconnue pour favoriser l’évacuation et la sécrétion de la bile, cette herbe permet de soulager les maladies vésiculaires et les pathologies du foie.

La Chélidoine soulage également les troubles digestifs, tels que les spasmes intestinaux ou les douleurs gastriques.

Cette plante lutte finalement contre les troubles du sommeil et l’anxiété grâce à son effet sédatif.

Quelles sont les contre-indications de l’utilisation de la Chélidoine ?

La chélidoine reste particulièrement déconseillée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants. Avant toute utilisation demander l’avis d’un professionnel de santé.

Consommée fraîche ou à fortes doses, la plante peut causer une irritation des muqueuses, des vomissements, des diarrhées ou encore des nausées.

À lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español