mardi 22 juin 2021

J’ai de l’eczéma, puis-je me faire vacciner contre le Covid-19 ?

Environ 2,5 millions de Français sont atteints d’eczéma et, parmi eux, 100 000 souffrent d’un eczéma sévère. L’eczéma constitue la seconde maladie de peau la plus fréquente après l’acné : cette pathologie chronique (qui évolue par « crises » ou par « poussées ») est à l’origine d’environ 30 % des consultations en dermatologie.

On distingue principalement 3 types d’eczéma : l’eczéma atopique causé par une anomalie génétique de la barrière cutanée, l’eczéma chronique des mains (ECM) atteint spécifiquement les mains et les doigts, tandis que l’eczéma de contact correspond à une réaction allergique. En-dehors des crises, les patients présentent une peau très sèche ; en période de crise, on voit apparaître des plaques rouges qui grattent, des douleurs, des petits boutons, des œdèmes…

Pour les patients atteints d’eczéma (environ 6 % des femmes et 3 % des hommes en France), une question se pose : est-il possible de se faire vacciner contre le Covid-19 ? « Oui, répond le Pr. Marie-Aleth Richard, dermatologue au CHU de Marseille (Hôpital de la Timone). À ce jour, aucun sur-risque d’effets indésirables n’a été relevé chez les patients souffrant d’eczéma et vaccinés contre le Covid-19.« 

Eczéma et vaccin contre le Covid-19 : il n’y a pas plus d’effets secondaires

Bonne nouvelle : selon la spécialiste, l’eczéma serait « compatible » avec les vaccins contre le Covid-19 à ARN messager (Pfizer/BioNtech, Moderna) tout autant qu’avec les vaccins à vecteur viral (AstraZeneca, Janssen). « Il n’y a pas de crainte à avoir » insiste le Pr. Richard.

Existe-t-il un risque d’interaction entre les vaccins contre le Covid-19 et les médicaments contre l’eczéma ? En ce qui concerne les médicaments administrés par voie locale (les dermocorticoïdes en crème, par exemple), le Pr. Richard se montre rassurante : « sauf dans certains cas très précis, ces médicaments ne passent quasiment pas dans la circulation générale, le risque d’interaction avec le vaccin est donc extrêmement faible« .

Qu’en est-il pour les médicaments employés par voie orale (traitements immunomodulateurs par voie générale, par exemple) ? « Les études d’efficacité des vaccins développés pour le Covid-19 n’ont malheureusement pas inclus de patients sous traitement immunomodulateur. Mais à partir d’extrapolations issues des données d’autres vaccins, (…) [les médecins estiment] que certains traitements immunomodulateurs peuvent réduire l’efficacité du vaccin, mais ne l’annulent pas. Il reste donc utile et bénéfique de se faire vacciner même lorsque l’on est sous traitement immunomodulateur » répond l’Association Française de l’Eczéma. On peut donc prendre rendez-vous sans inquiétudes !

À lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español