samedi 19 juin 2021

indices

Allemagne : Les investisseurs américains et chinois, les plus actifs en 2020

Les entreprises américaines et chinoises ont été les investisseurs internationaux les plus actifs en Allemagne en 2020, selon une étude publiée hier par le cabinet de conseil Ernst & Young (EY). Bien que le nombre de projets réalisés par les investisseurs américains en Allemagne ait diminué de 6% en glissement annuel en 2020, les Etats-Unis sont restés «de loin le groupe d’investisseurs le plus important» en Allemagne, a noté EY. Le nombre de projets d’investissements réalisés en Allemagne par les entreprises chinoises a augmenté de 17%. «Les entreprises internationales apprécient traditionnellement la main-d’œuvre bien formée de l’Allemagne ainsi que sa sécurité politique, sociale et juridique, ce qui est un grand atout, en particulier en période de turbulences politiques et économiques», a déclaré Henrik Ahlers, président du conseil exécutif d’EY Allemagne dans un communiqué. Le nombre de projets d’investissements internationaux en Allemagne n’a diminué que de 4% en 2020 par rapport à l’année précédente, selon l’étude d’EY sur les projets qui conduisent à l’établissement de nouveaux sites ainsi que de nouveaux emplois.

Publicité  : Une amende de 220 millions d’euros contre Google

L’Autorité de la concurrence française a imposé une amende de 220 millions d’euros à Google pour ses pratiques sur le marché de la publicité en ligne, et exigé du géant américain des engagements de réformes qui devraient avoir une portée mondiale. Google a indiqué, pour sa part, s’être mis d’accord avec l’Autorité de la concurrence sur un certain nombre de solutions à apporter pour améliorer le fonctionnement du marché de la publicité en ligne, dont il est un acteur dominant. «Nous allons tester et développer ces modifications dans les mois qui viennent, avant de les déployer plus largement, dont certaines à l’échelle mondiale», a indiqué Maria Gomri, directrice juridique de Google France, dans une réaction publiée sur le blog de l’entreprise. Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a salué la décision de l’Autorité de la concurrence, qui a permis de sanctionner «des pratiques graves» de Google, selon lui. «Il est essentiel de faire appliquer nos règles concurrentielles aux géants du numérique qui exercent leur activité sur notre territoire», a-t-il ajouté. La procédure de l’Autorité de la concurrence concerne le marché de la publicité dite «programmatique», dans laquelle les annonceurs achètent en temps réel le droit d’afficher leur publicité sur les écrans des internautes, en fonction des profils de ces derniers. Les annonceurs achètent ces espaces ciblés via des plateformes automatisées d’enchères, dont celle de Google. Mais Google est également présent sur bien d’autres segments du marché publicitaire, dont celui des serveurs publicitaires, ces outils qui permettent aux éditeurs de mettre leurs espaces en vente sur les plateformes. Google a profité de son «intégration verticale» pour «biaiser le processus» et «s’avantager de manière indue», a expliqué la présidente de l’Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva, lors d’une conférence de presse (rapportée par l’AFP) pour présenter la décision.

Le Salvador veut légaliser le bitcoin en monnaie courante, une première

Le président du Salvador, Nayib Bukele, a annoncé samedi qu’il proposerait la semaine prochaine un projet de loi visant à donner un cours légal dans son pays à la cryptomonnaie du Bitcoin. L’objectif est de générer des emplois et de «permettre une inclusion financière à des milliers de personnes qui sont en dehors de l’économie légale», a-t-il expliqué, précisant que «70% de la population n’a pas de compte en banque et travaille dans l’économie informelle».

Le premier remorqueur construit en Algérie mis à l’eau

Le premier remorqueur en acier construit en Algérie par des compétences locales a été mis à l’eau hier, au port de Bou Haroun (Tipasa), a appris l’APS auprès de l’entreprise publique mixte de construction et de réparation navale Ecorep-Piriou. La mise à l’eau de ce navire long de 14 mètres permettra de procéder aux derniers ajustements et de finaliser sa construction qui doit se faire à flot, avant sa mise en exploitation, a précisé le directeur général d’Ecorep-Piriou, Hamid Benderradji.

 

 

L’article indices est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español