mardi 22 juin 2021

Hirak : 44 manifestants emprisonnés  

44 personnes, à travers six wilayas, ont été condamnées à de la prison ferme, dans la nuit du dimanche 16 à lundi 17 mai à travers six wilayas du pays, pour avoir participé au hirak du vendredi, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

C’est dans la wilaya de Sétif où il y a le plus grand nombre de mise en détention avec 22 personnes sur les 24 présentés hier matin devant le procureur.

A Alger, ce sont quatorze personnes arrêtés donc vendredi dernier qui ont été condamnées à de la prison.

L’on citera, entre autre, Ouahid Benhala, membre de la direction du Mouvement démocratique et social (MDS) qui pourtant, d’après le parti, a été arrêté alors qu’il descendait d’un bus, avant de rejoindre la manifestation donc, qui a écopé d’un an de prison ferme avec dépôt.

La plus lourde peine a été prononcée à l’encontre d’un certain Lounes Mourad Mohamed, condamné à 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

L’étudiante Imen Abdelli a écopé par contre de six mois de prison ferme sans dépôt. Tous comme 24 autres personnes.

La majorité d’entre eux ont été poursuivis pour les chefs d’accusation de «attroupement non armé, incitation à attroupement non armé, mettre en danger la vie d’autrui par la violation des dispositions et mesures de sécurité».

Ils étaient environ 90 personnes, arrêtées vendredi, à avoir été présentées hier devant le procureur.

La journaliste de Radio M, Kenza Khettou, interpellée également le même jour est toujours en garde à vue.

L’article Hirak : 44 manifestants emprisonnés   est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español