mercredi 23 juin 2021

DIRECT Covid-19 en France ce 1er juin : chiffres, annonces

SOMMAIRE :

Covid-19 : les infos du jour en direct

Le direct ce lundi 1er juin :

  • Sortie progressive de l’Etat d’Urgence : la loi encadrant la sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire, avec la mise en place d’un « pass sanitaire », est promulguée au Journal officiel de 1er juin.
  • Combien de Français sont vaccinés ? Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 25 763 596 personnes ont reçu au moins une injection (soit 38,5% de la population totale et 49,1% de la population majeure) et 10 971 772 personnes ont reçu deux injections (soit 16,4% de la population totale et 20,9% de la population majeure. Qui peut se faire vacciner et quand ? Lire notre article.
  • Chiffres Covid-19 : la décrue se poursuit, selon le dernier bilan ce lundi, 16 596 personnes sont actuellement hospitalisées (en baisse, 16 775 dimanche), dont 2 945 en soins critiques (en baisse, 2 993 hier). Par ailleurs, 44 patients du Covid sont décédés à l’hôpital ces dernières 24 heures.
  • Un variant vietnamien ? Une nouvelle mutation du virus a été découverte au Vietnam, où le nombre de nouveaux cas progresse. Il s’agirait d’une combinaison entre les caractéristiques du variant britannique et celui indien, et serait « facilement transmissible par voie aérienne », selon la BBC.
  • La vaccination pour tous les adultes, sans conditions, démarre ce 31 mai.
  • Pass sanitaire : les enfants devront aussi « faire un test antigénique ou PCR pour voyager », indique ce lundi sur France info le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. L’âge à partir duquel un test sera exigé reste à fixer, en coordination avec les pays européens.
  • Des tests sérologiques dans les centres de vaccination ? Le gouvernement pourrait dispenser d’une seconde dose de vaccin les personnes ayant eu le virus, donc ayant développé des anticorps. « Manifestement, on va partir sur une seule dose ce qui est une très bonne nouvelle », a ainsi déclaré Olivier Véran. Cette idée de déployer des tests sérologiques rapides dans les centres de vaccination avait été évoquée au micro de RMC dans la matinée par la présidente de la Haute autorité de santé. En pratique, les personnes vaccinées seraient piquées au bout du doigt juste avant leur première injection pour savoir si elles ont des anticorps contre le Covid-19. En cas de test positif, dont le résultat peut être obtenu en 15 minutes, elles n’auraient pas besoin de prendre rendez-vous pour une deuxième dose. L’objectif serait ainsi de mieux cibler les doses et in fine d’accélérer la campagne de vaccination. 
  • Collèges : Les collèges des 15 départements où les demi-jauges étaient imposées re-fonctionnent normalement en 100% présentiel depuis ce lundi matin.
  • À compter de ce 31 mai prochain, il ne sera plus possible de savoir quel variant du coronavirus SARS-CoV-2 nous a contaminé en lisant nos résultats de test PCR. On vous explique pourquoi.
  • Vaccination des 12-15 ans : alors que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné vendredi son feu vert pour l’utilisation de Pfizer chez les plus de 12 ans, Alain Fischer indique ce dimanche sur LCI que la vaccination des 12-15 ans se fera en fonction des doses disponibles. « On a appris qu’une étude de Pfizer sur quelques milliers d’enfants montrait une efficacité, l’EMA a donné son feu vert et le comité d’éthique a été saisi de la question de l’éthique de vacciner des enfants et j’imagine qu’il va rendre un avis très vite », a-t-il expliqué. « La question, c’est quand ? Et c’est plus une question pratique de disponibilité de doses et d’organisation entre l’été et la rentrée scolaire. » Selon lui, « on pourrait imaginer de faire intervenir des professionnels de santé dans les écoles ». Concernant les enfants plus jeunes, le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale souligne l’importance d’attendre les résultats des essais cliniques en cours. « Attendons les résultats de ces études, et tout ça devrait probablement nous amener au début de l’année prochaine », s’est-il avancé.
  • Concert test : après le succès du premier concert-test à Barcelone, le groupe Indochine se produit ce samedi soir lors d’un concert test avec 5 000 personnes.
  • La pandémie de Covid-19 ne sera terminée qu’après la vaccination de 70% de la population mondiale, indique le directeur Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avant d’appeler à accélérer encore le rythme de la vaccination. Outre le rythme de vaccination trop lent, les variants inquiètent l’OMS, en particulier le variant indien. « Nous savons par exemple que le (variant) B.1617 (identifié d’abord en Inde) est plus contagieux que le B.117 (identifié d’abord au Royaume-Uni), qui était déjà plus contagieux que la souche précédente », a dit Hans Kluge dans un entretien avec l’AFP, soulignant que les vaccins fonctionnaient toutefois actuellement contre les mutations du coronavirus.
  • Point sanitaire hebdomadaire : malgré le grand nombre de personnes encore hospitalisées pour Covid, « la baisse des indicateurs épidémiques se poursuit », souligne Santé Publique France dans son bulletin du 28 mai. Le taux d’incidence est en baisse de 20% sur une semaine, le taux de positivité diminue également, se félicite SPF. Toutefois, « la vigilance reste de mise notamment en lien avec l’évolution des variants ». Le variant indien est particulièrement surveillé. Selon les données disponibles, il serait aussi contagieux que le variant anglais. De plus l’efficacité vaccinale pourrait être légèrement diminuée selon les premières études conduites au Royaume-Uni. En France, au 25 mai, 46 épisodes impliquant au moins un cas de variant indien ont été rapportés. « L’augmentation des épisodes, dont certains sont identifiés tardivement car ils ne sont pas liés à des retours d’Inde ou de pays limitrophes, augmente le risque de transmission autochtone de ce variant », souligne encore SPF. De plus, la proportion de variants ayant la mutation E484K (51 cas au 25 mai) continue d’augmenter au cours des enquêtes Flash, ce qui est suivi avec attention compte-tenu du possible échappement vaccinal des variants porteurs de cette mutation.
  • Vaccination cet été : un plan de vaccination pour l’été sera présenté « dans les prochains jours » par le ministère de la Santé, indique ce vendredi sur France Info Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement a confirmé que les approvisionnement en vaccins seraient renforcés dans les lieux touristiques. Rappelons qu’il est recommandé d’adapter son planning de vacances pour faire sa 2e dose au même endroit que la 1ere dose », sauf motifs exceptionnels.
  • Bilan sanitaire à l’école : 25 établissements scolaires (23 écoles, 2 collèges) sont actuellement fermés (0,04%) et 5 115 classes fermées (0,97%) selon le dernier bilan communiqué vendredi 28 mai, par le ministère de l’Education Nationale. Par ailleurs, 11 725 élèves et 886 personnels ont été testés positifs ces 7 derniers jours.
  • Le certificat de vaccination est désormais disponible sur le site de l’Assurance maladie.
  • Télétravail à 100% c’est bientôt fini. A partir du 9 juin, les règles seront assouplies et le télétravail ne sera plus systématique 5 jours sur 5. Néanmoins il restera recommandé. Les employeurs auront la main pour définir un nombre minimal de jours de télétravail par semaine. « Le retour sur site doit se faire progressivement », précise le ministère du Travail.
  • Origine du Covid : le président des Etats-Unis a appelé mercredi les services de renseignement américains à « redoubler d’efforts » pour expliquer l’origine du virus. La théorie d’un accident de laboratoire à Wuhan, en Chine, est revenue en force ces dernières semaines.
  • Vaccin Sanofi : le laboratoire français annonce ce jeudi le lancement d’un essai clinique à grande échelle pour son vaccin anti-Covid-19, développé avec le britannique GSK, confirmant tabler sur un lancement fin 2021. « Sanofi et GSK débutent une étude internationale de phase 3 pour évaluer l’efficacité de leur candidat-vaccin contre (le) Covid-19 », a déclaré dans un communiqué le groupe français.
  • Les personnes en provenance du Royaume-Uni seront soumises à un isolement obligatoire. 
  • L’Académie Nationale de Médecine recommande de rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire. L’argument des experts ? L’immunité collective. En savoir plus.
  • Le 9 juin, un cahier de rappel numérique sera accessible sur l’application TousAntiCovid (Tous AntiCovid Signal) pour se rendre au restaurant ou dans une salle de sport. Par ailleurs, le 9 juin aussi, on pourra utiliser le pass sanitaire, également intégré à l’application pour voyager ou participer à des grands événements comme les concerts. En savoir plus sur ces fonctionnalités de Tous AntiCovid.
  • Le vaccin Moderna sera disponible en pharmacie et chez le médecin, dès jeudi.
  • Au bout de combien de temps le vaccin Pfizer est-il efficace ? Le risque de forme grave de Covid-19 diminue de 87 % chez les personnes de plus de 75 ans, dès 7 jours après l’injection de la 2e dose, nous apprend la première étude française menée en vie réelle. En savoir plus sur l’efficacité du vaccin en fonction du délai après les injections des doses.
  • La fin du port du masque en extérieur ? C’est la promesse d’Olivier Véran. « On n’en n’est pas encore là en France. On y arrivera bientôt », a-t-il déclaré sur BFM TV, précisant : « si vous êtes seul ou quelques-uns dans un très grand espace, très aéré comme une plage, une montagne, une forêt, un parc, un rue déserte, là on doit pouvoir être rapidement amené à revenir sur l’obligation du port du masque. » A l’inverse, il parait plus prudent, tant qu’on n’a pas un niveau de couverture vaccinale adéquate, de maintenir l’obligation du masque « quand vous êtes dehors, dans le centre d’une grande ville, avec plein de boutiques où vous allez faire la queue dehors, croiser des gens… ». Si la décrue épidémique se confirme, le ministre de la Santé envisage cet assouplissement « rapidement ».
  • Covid-long : dans une nouvelle étude publiée dans le journal Clinical Microbiology Infection, des chercheurs de l’Inserm montrent qu’une proportion importante de patients ayant été hospitalisés présentent encore des symptômes entre 3 et 6 mois après l’infection. Plus précisément, ces travaux suggèrent que 60 % des patients sont toujours affectés par au moins un symptôme 6 mois après infection et 25% par trois symptômes ou plus. En savoir plus sur le Covid-long.

Covid-19, les chiffres en France : cas, décès, courbes

Le bilan en chiffres en France au lundi 31 mai :

  • 5 667 324 cas confirmés (1 211 nouveaux cas en 24h) 
  • 109 557 décès (+126 en 24h à l’hôpital) 
  • 2 945 patients actuellement hospitalisés en réanimation au total (voir courbe ci-dessous)
  • Taux de positivité des tests : 3,2%
  • Plus de 25,7 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin
  • Nouvelles admissions en réanimation
  • Au total, en réanimation

Le calendrier du déconfinement : les 4 étapes

Déconfinement : un plan en 4 étapes

Emmanuel Macon dévoile dans un entretien à la presse quotidienne régionale, publié vendredi, son plan de réouverture du pays.

  • 3 mai : fin des attestations et des restrictions de déplacement.
  • 19 mai : couvre-feu décalé à 21h, réouverture des commerces, des terrasses (pas plus de 6 personnes à table), des musées, des salles de cinéma et de spectable avec des jauges limitées (dans la limite de 800 spectateurs en intérieur, et 1000 à l’extérieur). Les activités sportives, à l’extérieur comme à l’intérieur, seront de nouveau autorisées. Les stades de football et autres établissements sportifs pourront rouvrir, avec la même jauge que les lieux de spectacle. Les rassemblements seront limités à 10 personnes (contre 6 actuellement).
  • 9 juin : couvre-feu décalé à 23h, réouverture des cafés, restaurants (à l’intérieur aussi, mais toujours limité à 6 personnes à table) et salles de sport.
  • 30 juin : fin du couvre-feu. Avec un pass sanitaire, il sera possible de participer à des événements de plus de 1000 personnes, en extérieur et à l’intérieur. Selon la situation sanitaire locale, les jauges pourraient être levées dans les établissements ouverts et lors des rassemblements.

Les étapes de ce calendrier resteront conditionnées à la situation sanitaire dans chaque département (l’incidence ne doit pas dépasser 400 contaminations pour 100 000 habitants, la saturation des hôpitaux). Actuellement 8 départements (L’Ile-de-France à l’exception des Yvelines et les Bouches-du-Rhône ont un taux d’incidence au-dessus de 400).

L’assouplissement du télétravail n’est prévu qu’à partir du 9 juin.

Et aussi :

Le Parlement a adopté la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin. Un texte de loi proposera d' »instituer un régime transitoire courant du 2 juin au 31 octobre.

Lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español