vendredi 25 juin 2021

Covid-19 : Appel à la vaccination massive

Le ministère de la Santé appelle les citoyens âgés de 60 ans et plus et les malades chroniques désirant se faire vacciner contre la Covid-19 à se présenter aux structures de santé de proximité dédiées.

Il invite également les citoyens à s’inscrire pour la vaccination sur la plateforme du ministère. Un appel lancé suite à l’instruction du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, donnée au Pr Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé, dimanche à l’effet d’«intensifier, dès le lundi 24 mai 2021, la campagne de vaccination à travers le territoire national», précise le communiqué du Premier ministère tout en insistant sur le maintien du cadre réglementaire et logistique mis en place à la faveur de l’arrêté ministériel n°2 du 25 janvier 2021.

Il a rappelé la nécessité de respecter les critères et les priorités arrêtés en matière de vaccination par le comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 et l’autorité sanitaire habilitée, et de souligner, à cet effet, «un effort supplémentaire devra être mis en œuvre en direction des wilayas qui connaissent une augmentation des cas de contamination».

La décision est intervenue suite au nouvel arrivage du vaccin AstraZeneca, soit 758 400 doses vendredi dernier, acquis dans le cadre du programme Covax de l’OMS.

L’accélération de cette opération permettra de vacciner plus de personnes déjà inscrites et en attente depuis trois mois avec une première dose. «Il est question de procéder à l’inoculation de toutes les doses disponibles, sans penser réserver la moitié pour la deuxième dose, tout en étant assuré en avoir au cours des mois prochains. L’objectif et d’assurer une vaccination de masse avec une première dose.

Les autorités tablent sur deux millions et demi de personnes vaccinées d’ici la fin du mois de juin, à raison de 500 personnes vaccinées par jour dans chaque centre de vaccination», affirme une source sûre, tout en exprimant son inquiétude quant à la réaction de la population face au vaccin AstraZeneca qui a déjà été boycotté. «De nombreuses personnes ont refusé de se faire vacciner par AstraZeneca et les premières doses réceptionnées il y a deux mois arrivent déjà à la date de péremption», ajoute notre source.

Dans les centres de vaccination, l’on affirme que des quantités insuffisantes de vaccins, qu’il soit chinois ou russe, sont réceptionnées. «Le vaccin russe Sputnik est réservé au corps médical, dont de nombreux personnels sont en attente depuis des mois. Les petits quotas que nous avons reçus sont déjà épuisés», signale un personnel de santé d’un centre de vaccination à Alger.

Lancée en janvier dernier, la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 peine à connaître sa vitesse de croisière en raison de la faiblesse des quantités de doses de vaccins commandées. Seulement un million de doses ont été réceptionnées depuis quatre mois. De nouvelles quantités des trois vaccins, à savoir Sinovac, Sputnik V et celui d’AstraZeneca, sont attendues pour le mois de juin prochain. «Un lot d’un million et demi de doses des trois vaccins sera normalement réceptionné, dont 500 000 doses du vaccin Sputnik V prévues pour hier mais retardée pour le 31 mai», nous confie-t-on.

A ce jour, le ministère de la Santé n’a communiqué aucune donnée sur le nombre de personnes vaccinées, que ce soit du corps médical ou des personnes âgées. Toutes nos sollicitations pour de plus amples informations auprès de la direction générale de la prévention au ministère de la Santé sont restées vaines.

Un petit calcul basé sur le nombre de doses réceptionnées depuis janvier, tout en prenant en compte que chaque personne vaccinée a reçu ses deux doses, donne un résultat très loin de objectifs fixés, avec un taux ne dépassant le 1% de la population vaccinée.

L’article Covid-19 : Appel à la vaccination massive est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español