mardi 22 juin 2021

Chlef : Quels préparatifs pour la saison estivale 2021 ?

C’est une saison estivale pour le moins ordinaire qui s’annonce sur le littoral de la wilaya de Chlef, long de 130 km.

En effet, les villes côtières se partageant ce rivage d’une beauté naturelle extraordinaire, sont plongées continuellement dans leur léthargie habituelle. C’est le même décor observé la saison passée qui orne malheureusement aujourd’hui ces communes par manque apparemment de moyens humains et matériels.

Du coup, les sempiternelles questions de nettoyage urbain en ville, d’organisation de la gestion des ordures, d’amélioration de l’état des plages, d’éradication des rejets des eaux usées dans la mer, de réfection des routes, etc., reviennent encore au-devant de la scène.

La distribution de l’eau potable n’est pas en reste puisqu’elle est assurée dans la majorité des cas un jour sur deux lorsque le réseau secondaire ne fait pas défaut, compte tenu de son état de vétusté avancé. Sur ce chapitre précis, il faut signaler que le littoral ouest, composé des communes de Ténès, Sidi Abderrahmane et El Marsa, est alimenté à partir de la station de dessalement de Ténès, d’une capacité de 200 000 m3, tandis que les localités côtières de Beni Haoua et Oued Goussine sont approvisionnées au moyen d’une station de dessalement monobloc et de forages.

Cette dernière région accuse cependant un déficit énorme en ressources hydriques, en attendant son raccordement au réseau du barrage de Kef Eddir, dans la wilaya de Tipasa, prévu de longue date et considéré comme la solution définitive à ce problème récurrent d’AEP sur le littoral Est.

L’état des routes desservant les villes côtières n’est guère aussi reluisant comme l’atteste la dégradation avancée de la chaussée sur la RN11 reliant Ténès à Mostaganem, notamment sur le tronçon traversant la commune de Sidi Abderrahmane.

Cette situation représente un danger réel pour les usagers circulant de nuit. A cela s’ajoute la saturation de la RN19 assurant la liaison entre Ténès et Chlef, sur 53 km. Celle-ci est souvent le théâtre d’accidents de la route mortels en raison du flux important de véhicules et de motos, surtout les week-ends.

L’achèvement de la première tranche de 22 km de la pénétrante Chlef-Ténès se fait toujours attendre malgré la relance des travaux ces derniers mois. L’appel maintes fois réitéré des usagers, notamment des estivants et des transporteurs de marchandises quant à la prise en charge de ce dossier, est malheureusement resté sans écho.

En tout cas, la nécessité de développer cette façade maritime et de la mettre au diapason des autres régions côtières du pays s’impose plus que jamais.

L’article Chlef : Quels préparatifs pour la saison estivale 2021 ? est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español