mardi 22 juin 2021

Ce qu’il ne faut pas manger (ou boire) si on ne veut pas transpirer

Tout le monde transpire plus ou moins selon les circonstances : fièvre, situation stressante, chaleur, activité physique… Mais chez certaines personnes, les glandes qui sont responsables de la thermorégulation du corps et qui produisent la transpiration (appelées glandes eccrines) fonctionnent en surrégime. On parle alors d’hyperhidrose, un terme qui désigne la production excessive de sueur. Environ 1 à 3 % de la population serait touchée par le problème.

Les causes de la transpiration excessive sont peu connues mais certains facteurs comme le stress ou les situations émotionnelles intenses peuvent l’aggraver. Certains aliments peuvent aussi solliciter le système sympathique qui déclenche la production de sueur. En cas d’hyperhidrose, il vaut donc mieux éviter :

Les boissons qui augmentent la température du corps

Le café, le thé, les boissons énergisantes, tout comme l’alcool et les plats contenant beaucoup de poivre ou de piment augmentent la température sanguine. Lorsque celle-ci dépasse un certain seuil, l’hypothalamus ordonne de manière amplifiée de déclencher la sécrétion de sueur. Quelques minutes après avoir bu la boisson ou goûté au plat pimenté, la sueur perle déjà.

Les boissons très chaudes ou glacées

En absorbant du chaud, le corps produit de la sueur pour chercher à se refroidir afin de maintenir l’organisme à température constante. Mais à l’inverse, boire glacé fait aussi transpirer car le corps pense qu’il doit se réchauffer. Lorsqu’il fait chaud, buvez toujours vos boissons à température ambiante.

Les aliments qui surchargent le foie

Certains aliments rendent la digestion difficile et mettent le foie à rude épreuve. Comme le but de la transpiration est aussi d’éliminer les toxines, les sécrétions deviennent plus acides mais aussi plus abondantes lorsqu’on mange des aliments que le foie n’aime pas. Evitez donc le sucre et tout ce qui se termine en ose (fructose, lactose, glucose…), ainsi que les aliments transformés riches en acides gras trans. Et on fait l’impasse aussi sur les viandes rouges et la charcuterie.

Transpiration excessive : comment y remédier ?

« L’hypersudation ou transpiration excessive est un motif fréquent de consultation » explique le Dr Nina Roos, dermatologue. « C’est généralement à l’adolescence que les premières manifestations apparaissent. Ce phénomène peut toucher une zone ou être plus diffuse en cas d’effort ou émotion ».

En consultation, le dermatologue va réaliser un interrogatoire et prescrire des analyses de sang. Le médecin proposera ensuite un traitement adapté en fonction du profil du patient : crème, séances d’ionophorèse (technique qui consiste à plonger pieds et mains dans un récipient d’eau où passe un courant de faible intensité), injections de toxine botulique.

Les bêtabloquants donnés pour certaines indications en cardiologie ont également prouvé leur efficacité. Attention, ils doivent être prescrits par un professionnel de santé.

Ce que vous pouvez faire pour moins transpirer

  • La sauge est une plante astringente qui régule l’activité des glandes sudoripares. Une infusion de sauge 3 fois par jour en fin de repas pendant au moins 10 jours est un remède efficace pour lutter contre la transpiration excessive.
  • Si l’idée de boire une tisane en plein été ne vous tente pas, prenez 2 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée sur une petite boule de mie de pain ou un comprimé neutre, une fois par jour, 5 jours sur 7. Attention : cette recette est déconseillée si vous êtes enceinte ou si vous souffrez d’un cancer hormono-dépendant.
  • Les adeptes de l’aromathérapie peuvent également tester l’HE de palmarosa. Du bout des doigts, on en applique une goutte pure le matin, sur aisselles épilées, propres et sèches, juste après la douche. En plus de masquer les odeurs et de limiter la transpiration, elle a des vertus antimycosiques. Elle est aussi utilisée pour de nombreux problèmes de peau tels que l’acné, l’eczéma, les dartres… Attention, elle est interdite pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Sources :

A lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español