samedi 19 juin 2021

Cancer du sein : un médicament qui double l’espérance de vie des patientes est en pénurie

Avez-vous déjà entendu parler du Trodelvy® ? Autorisé aux États-Unis depuis le mois d’avril 2020, ce médicament (dont le principe actif est le sacituzumab govitecan) fait actuellement l’objet d’une évaluation accélérée par l’Agence européenne des médicaments (EMA) : il est toutefois proposé à certaines patientes souffrant d’un cancer du sein métastatique triple négatif et « en impasse thérapeutique » depuis la fin de l’année 2020.

Problème : comme l’explique l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) dans un communiqué paru ce mercredi 9 juin 2021, « fin janvier 2021, le laboratoire Gilead nous a indiqué que sa capacité de production était insuffisante et ne permettait pas de débuter de nouveau traitement en dehors des États-Unis« .

Environ 600 Françaises auraient besoin d’être traitées par Trodelvy

En clair : le laboratoire américain Gilead (qui produit le Trodelvy®) n’est actuellement pas en mesure de fournir son médicament en France… alors qu’environ 600 Françaises en auraient cruellement besoin.

« Nous aurons un médicament qui sera disponible au moment aussi de l’autorisation européenne de mise sur le marché, c’est-à-dire à la fin de l’année 2021, affirme Michel Joly, président de Gilead France, interrogé par nos confrères de France Info. Mais en attendant, conscients bien sûr de la situation de ces patientes, nous avons pu prélever quelques milliers de flacons sur la production américaine pour donner accès au Trodelvy® à quelques dizaines de patientes qui sont dans une situation d’urgence. » Au total, ce sont 78 patientes qui vont bénéficier du médicament, en attendant la construction d’une usine de production Gilead en Italie.

« Ce cancer du sein triple négatif touche des femmes jeunes. (…) Des jeunes mamans, voire des mamans enceintes qui découvrent leur cancer du sein, explique Claude Coutier, elle-même atteinte de la maladie et fondatrice du collectif #MobilisationTriplettes. Il faut absolument des solutions, on ne peut pas accepter ça, on ne peut pas rester sans rien faire, ce n’est pas possible.« 

À lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español