jeudi 24 juin 2021

Bouira : Restrictions dans l’alimentation en eau

La situation hydrique se complique dans la wilaya de Bouira. Le niveau de remplissage des trois barrages de Tilesdit, Koudiat Acerdoune et Oued Lakhal, dont la capacité globale d’emmagasinement avoisine un milliard de mètres cubes, et qui alimentent l’ensemble des localités de la wilaya et plusieurs régions du pays, est en baisse.

En effet, le niveau de remplissage du barrage Tilesdit dans la commune de Bechloul, à l’est de Bouira, d’une capacité de 186 millions de mètres cubes, est de 60%, a fait savoir le directeur de l’hydraulique. Le volume actuel de l’eau du barrage en question est de 110 millions de mètres cubes, a indiqué le responsable dans une conversation téléphonique. La situation dans laquelle se trouvent les trois barrages de la wilaya suscite l’inquiétude qui risque de s’accentuer dans les prochains jours, vu l’approche de la saison estivale.

L’insuffisance des réserves d’eau a contraint les pouvoirs publics à recourir à des restrictions dans l’alimentation des foyers en ce liquide vital. Le plus inquiétant est le barrage de Koudiat Acerdoune, dans la commune de Malla, le deuxième plus grand barrage en matière de capacité de stockage (680 millions de mètres cubes), après celui de Benharoun dans la wilaya de Mila (960 m3). Alimentant plusieurs communes des wilayas de Bouira, le sud de Tizi Ouzou, M’sila et Médéa, son taux de remplissage est inférieur à 10%, a-t-on précisé de même source.

Il faut préciser que la quasi-totalité des barrages, dont dispose le pays, ne sont pas remplis et certains sont presque à sec, en raison d’une pluviométrie très faible. Dans la wilaya de Bouira, l’alimentation des populations est perturbée, et ce, depuis le début du mois en cours. Dans la commune de Sour El Ghozlane, l’eau arrive rarement dans les robinets, ont dénoncé des citoyens ignorant les raisons de cette coupure d’eau qui est survenue surtout durant les deux jours de l’Aïd.

Cette situation, dit-on, ne date pas d’aujourd’hui. «Depuis que la région est raccordée au système de distribution des eaux du barrage de Koudiat Acerdoune, l’eau continue de manquer», a-t-on déploré. «Des travaux sont en cours pour renforcer le réseau dans la commune de Sour El Ghozlane et quelques localités du sud de Bouira à partir des eaux du barrage de Oued Lakhal situé dans la commune de Aïn Bessem», a souligné le directeur de l’hydraulique.

Ce dernier a rappelé que le taux de remplissage de ce barrage, dont les eaux sont destinées exclusivement à l’irrigation des terres agricoles, est de 40%. Quel dispositif sera adopté par les autorités locales pour assurer une alimentation régulière en eau potable durant la période des grandes chaleurs, d’autant plus que les mouvements de contestation des habitants souffrant depuis des années de la pénurie d’eau ne manqueront pas de survenir ? Les citoyens sont d’ores et déjà sollicités par les responsables pour éviter le gaspillage de cette ressource.

L’article Bouira : Restrictions dans l’alimentation en eau est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español