jeudi 24 juin 2021

Annelise Hesme (Nina) : « dans la vraie vie, les infirmières ont à peine le temps de prendre soin d’elles »

La série Nina, dont la sixième saison est diffusée sur France 2 depuis ce 26 mai 2021, se base-t-elle sur des faits médicaux ?

Oui. Le créateur de la série, Alain Robillard, travaille avec une équipe de médecins pour l’écriture des scénarii : ce sont principalement des médecins de l’hôpital de Villeneuve Saint Georges, où sont tournés les épisodes.

Lors des tournages, des référents (des médecins ou des infirmières) peuvent également intervenir : un praticien en hypnose m’a ainsi déjà donné quelques conseils pour enrichir mon personnage. L’idée, c’est d’aborder différents sujets à travers un prisme médical… même si la série prend parfois des libertés avec la réalité.

Depuis 2015, vous incarnez Nina, une infirmière à l’hôpital Madeleine Brès : ce rôle a-t-il fait évoluer votre vision du métier ?

J’ai toujours eu énormément d’admiration pour les infirmiers et les infirmières. Ma mère et ma tante exerçaient cette profession et elles la vivaient comme un véritable sacerdoce : elles donnaient beaucoup et s’investissaient énormément. Je me souviens que le soir, elles rentraient souvent exsangues du travail, mais qu’elles repartaient le lendemain matin bourrées d’énergie. Je crois qu’elles tiraient leur motivation quotidienne dans l’acte d’aider concrètement les patients.

Clairement, c’est un métier qui demande du courage et nécessite une certaine vocation. Je le sais : je n’aurais pas pu être infirmière.

Pensez-vous que la série Nina, dont la sixième saison sera aussi la dernière, fera naître des vocations ?

Je voudrais surtout que cette série braque les projecteurs sur le métier d’infirmier : d’habitude, à la télévision, ce sont plutôt les médecins qui sont mis en valeur, tandis que les infirmiers et infirmières sont passés sous silence, voire dévalorisés.

Cependant, il faut garder à l’esprit que Nina est une infirmière de fiction : elle a le temps de s’installer dans les chambres pour écouter les patients… Dans la vraie vie, les infirmiers et infirmières ont à peine le temps de prendre soin d’eux, ils courent en permanence, avec des conditions de travail parfois extrêmement difficiles. Peut-être qu’à travers la série, en suscitant l’intérêt du public pour les infirmiers et infirmières de France, on parviendra à faire bouger les choses.

À lire aussi :

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español