vendredi 25 juin 2021

Aider le Mali à concrétiser le processus de stabilité

Le ministre des Affaires étrangères algérien, Sabri Boukadoum, a présidé hier une réunion ministérielle du Conseil de la paix et de la sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), selon l’APS, citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères algérien.

La réunion est consacrée à l’examen des développements de la situation au Mali. Ont participé à cette rencontre plusieurs ministres des Affaires étrangères des Etats membres du conseil et des responsables de haut niveau de l’UA, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Organisation des Nations unies (ONU), selon le communiqué. Ils ont abordé à cette occasion «les développements de la situation sécuritaire et politique au Mali ainsi que la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation, issu du processus d’Alger (APR)». La réunion a été sanctionnée par une série de recommandations portant, notamment, sur la nécessité de «relancer le rôle de l’UA dans l’accompagnement et le soutien des autorités maliennes en vue d’assurer le succès des échéances électorales de l’année prochaine, d’inciter les parties maliennes à appliquer toutes les clauses de l’APR, notamment celles liées au déploiement des unités de l’armée reconfigurée et de la police régionale, et de lancer les projets éligibles au financement par le Fonds de développement durable pour les régions du Nord».

L’article Aider le Mali à concrétiser le processus de stabilité est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español