mercredi 23 juin 2021

Affaire Tahkout : L’ex-ministre Benmessaoud sous mandat de dépôt

L’ancien ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a été placé, hier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), ont rapporté des médias locaux, citant des sources judiciaires. Abdelkader Benmessaoud, ancien wali de Tissemsilt, est poursuivi dans le cadre d’une affaire de corruption présumée, impliquant l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, actuellement en détention à la prison d’El Harrach.

Abdelkader Benmessaoud avait bénéficié, en juillet 2019, d’une mise en liberté provisoire après avoir été entendu par le juge enquêteur près la Cour suprême dans le cadre de l’enquête sur l’homme d’affaires, Mahieddine Tahkout, un proche de l’ex-chef de l’Etat, qui dirigeait un important réseau de concessionnaires et possédait une usine d’assemblage du constructeur sud-coréen Hyundai.

Outre l’ex-ministre du Tourisme et de l’Artisanat, plusieurs hauts responsables sont poursuivis dans cette affaire, à savoir Ahmed Ouyahia, en sa qualité d’ex-Premier ministre, Abdelghani Zaâlane, en sa qualité d’ex-ministre des Travaux publics et des Transports, Youcef Yousfi, en sa qualité d’ex-ministre de l’Industrie et des Mines. Le parquet a cité aussi plusieurs walis, à savoir Abdelkader Zoukh, ex-wali d’Alger, Sif El Islam Louh et Djeloul Boukerbila, ex-walis de Saïda, Abdellah Benmansour et Mohamed Djamel Khenfar, ex-walis d’El Bayadh, et Fouzi Benhocine, ancien wali de Chlef et Skikda. Les faits qui leur sont reprochés ne sont pas précisés par le parquet.

LA COUR SUPRÊME SEULE COMPÉTENTE

La Cour suprême est la seule juridiction compétente pour instruire les crimes et délits qu’auraient commis dans le cadre de leurs fonctions les membres du gouvernement, les walis et certains hauts magistrats. Le parquet général près la cour d’Alger avait transmis, le 19 juin dernier, au procureur général près la Cour suprême le dossier d’enquête préliminaire instruite par la police judiciaire de la Gendarmerie nationale d’Alger, pour des faits à caractère pénal, à l’encontre de Mahieddine Tahkout et d’autres mis en cause, dans le volet relatif aux cadres et hauts fonctionnaires. Compte tenu de leurs fonctions lors des faits reprochés, les concernés bénéficient de procédures de privilège de juridiction consacrées par le texte de loi.

Abdelkader Benmessaoud avait été désigné en avril 2018 à la tête du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, en remplacement de Hassen Marmouri, à l’issue d’un remaniement partiel du gouvernement, opéré par le président déchu Abdelaziz Bouteflika. 

L’article Affaire Tahkout : L’ex-ministre Benmessaoud sous mandat de dépôt est apparu en premier sur El Watan.

简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español