mercredi 23 juin 2021

9 recettes avec des noix de cajou

Originaire du Brésil, la noix de cajou est issu de l’anacardier, un arbre de 4 à 5 mètres de hauteur. Ce dernier produit des fruits de couleur rouge-orangé, dotés d’une sorte de gros « haricot ». C’est dans cette coque dure que se niche la noix de cajou.

Les atouts de la noix de cajou

Énergétique, cette noix affiche plus de 600 kcal pour 100 g et une teneur en matières grasses qui frôle les 50 %. Pas de quoi la bouder pour autant… « Elle contient essentiellement des acides gras mono-insaturés, au profil similaire à ceux que l’on peut trouver dans l’huile d’olive, et dont les propriétés cardio-protectrices sont reconnues », souligne Marina Ganivet, conseillère en naturopathie.

« De plus, elle possède un index glycémique bas, contient des fibres (4 g aux 100 g) et des protéines (18 g), ce qui en fait un excellent anti fringale », précise l’experte. La bonne dose : 20 à 30 g par jour, cela est suffisant.

« La noix de cajou est riche en tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine, qui favorise un sommeil de qualité et aide à lutter contre les troubles dépressifs, indique notre spécialiste. C’est un vrai “aliment bonheur” ! Cette noix contient également des vitamines du groupe B et de la vitamine E, antioxydante.

C’est aussi une intéressante source de minéraux et oligoéléments (magnésium, phosphore, cuivre fer, zinc et manganèse). « Attention cependant aux noix de cajou salées, elles contiennent 40 fois plus de sel que les nature « , met en garde la spécialiste.

Sous quelle forme les choisir ?

En purée : elle se tartine sur des toasts, peut remplacer tout ou partie de la matière grasse dans les pâtes à tarte ou les gâteaux, épaissir une sauce, préparer un « fromage » végétal, enrichir un houmous…

En boisson et crème : vendue sous forme de brique, la boisson de cajou permet de préparer des chocolats chauds, milk-shakes, latte… Avec sa saveur douce, la « crème » de cajou (en briquette) s’emploie comme une crème ordinaire.

Entières : natures, grillées ou aromatisées (tamari, épices…), elles s’achètent en vrac en épicerie bio et dans certaines grandes surfaces. On les trouvnte aussi en sachet. Conservées dans un pot hermétique 2 à 4 mois, elles ne perdront pas leur croquant.

« Mieux vaut acheter les noix de cajou en vrac, pour limiter la production de déchet, conseille notre experte, et privilégier celles issues du commerce équitable (marque Ethiquable par exemple). D’un point de vue environnemental, la consommation des noix de cajou n’est pas la panacée : elles peuvent parcourir des dizaines de milliers de kilomètres entre leur lieu de production, de transformation et de vente, souligne Marina Ganivet. On en consomme de temps en temps pour profiter de leurs vertus et, le reste du temps, on privilégie des noix plus locales, comme celles de Grenoble, dont le profil nutritionnel est également intéressant. »

A lire aussi :

Smoothie cajou © Getty Images
Muesli © Getty Images
Energy balls © Getty Images
Raw cheesecake aux noix de cajou © Getty Images
Poulet aux noix de cajou © Getty Images
Pesto aux noix de cajou © Getty Images
Tartinade de noix de cajou © Getty Images
Béchamel aux noix de cajou © Getty Images
Noix apéritives © Getty Images
简体中文 简体中文 English English Français Français Italiano Italiano Русский Русский Español Español